Vous êtes ici : AccueilActualités

Soutenance de thèse de Camille Macaire

Publié le 10 décembre 2018 Mis à jour le 17 décembre 2018
Date
Le 18 décembre 2018 De 12:00 à 23:59
Lieu(x)
Pôle Tertiaire - Site La Rotonde - 26 avenue Léon Blum - 63000 Clermont-Ferrand
Salle Pascal - 313

Libéralisation du système financier en Chine: impact sur le marché des changes et la politique monétaire

Composition du jury

Directeurs de thèse :
Mary-Françoise Renard, Professeur, Université Clermont-Auvergne
Michel Aglietta, Professeur, Université Paris X, Nanterre

Rapporteurs :
Jun Zhang, Professeur, Université Fudan, Shanghai
Dominique Plihon, Professeur, Université de Paris XIII

Suffragant :
Jean-Louis Combes, Professeur, Université Clermont-Auvergne
 

Résumé

Nous étudions l'impact du processus de libéralisation progressive du système financier chinois sur le marché des changes et la conduite de la politique monétaire en Chine. Notre travail porte sur quatre réformes principales. En particulier, deux mesures visant à libéraliser les flux financiers transfrontaliers, à savoir le lancement de la zone de libre-échange de Shanghai en 2013 et la création du Shanghai-Hong Kong Stock Connect en 2014. Nous étudions par ailleurs la création d’un nouveau canal pour les flux entrants avec l’ouverture du marché obligataire interbancaire chinois à un large éventail d'investisseurs étrangers en 2016. Nous incluons également la réforme du régime monétaire en 2015. La nouveauté de notre approche générale réside dans la granularité des données utilisées, ainsi que dans l'introduction d’indicateurs financiers permettant de prendre en compte le rôle croissant des marchés financiers dans l’environnement économique du pays. Nous montrons que les nouveaux canaux permettant l’accélération de flux bidirectionnels n’ont pas réduit la fragmentation entre les marchés du renminbi onshore et offshore. Au contraire, ils ont entraîné un renforcement des tensions sur le marché des changes. Les résultats suggèrent également que seuls le Shanghai-Hong Kong Stock Connect et l’ouverture du marché obligataire ont eu un impact significatif sur l’intégration de la Chine dans le système financier mondial. Enfin, nous constatons que la banque centrale chinoise est devenue plus restrictive dans l'ajustement de la base monétaire après l'introduction du Shanghai-Hong Kong Stock Connect. Dans la mesure où les autorités chinoises ont indiqué que les objectifs économiques internes resteraient leur priorité essentielle, ces résultats suggèrent que le processus de réforme restera progressif et prudent.
 

Mots-clés :

Chine, marchés du Renminbi Onshore et Offshore, marchés des changes, marchés financiers internationaux, parité couverte des taux d’intérêt, politique monétaire, règle de McCallum.

theses.fr/s181704